Présentation publique ” Le Cameroun face à l’APE avec Union Européenne: menace ou opportunité?/le 10 décembre 2015

L’Accord Partenariat Economique (APE) entre l’Union Européenne et les pays ACP est décrit comme le moins profitable accord en comparaison avec les autres accords internationaux de libre d’échange commerciaux.

Sans des consultations préalable adéquates, des études appropriés ainsi que des analyses d’impacte sociale et économique, le Cameroun à signé un tape  intérimaire de l’APE avec l’Union Européenne en 2009. Cette accord était ratifié en juillet 2014 et doit être opérationnelle le 4 août  2016. Au terme de cet accord, les produits camerounais qui peuvent être exporté vers l’Europe sont les bananes, l’aluminium et le sucre. Malheureusement la majorité des bananes produisent sur la terre camerounaise  appartient aux entreprises français.

Les préparatifs camerounais  à affronter la libre échange avec les produits venant de l’UE en août 2016 se rendre plus difficile comme l’UE est entrain de  négocier des autres accords commerciaux (TITIP) avec des pays industrialises qui bénéficient des subventions énormes de leurs pays: à citer, les Etats Unies, le Canada et le Singapore. Malgré ces défis et avec le concours de l’UE, des négociations sont en cours pour un EPA pour la sous région Afrique Centrale.

Les produits camerounais du caractère matière premier ne peuvent par concurrencer les produits Européenne et ils courent le risque de n’aura pas accès aux marches Européenne. Face à cette situation, la meilleure option pour le Cameroun est de se retirer de l’APE avec UE. Mais s’elle choisit de resté dans cet APE, elle perdra des revenues venant de la zone CEMAC ou elle exporte la majorité de ses produits. Comme conséquence,  sa balance de paiement sera déséquilibre en la laissant avec moins de l’argent pour l’investissement public surtout pour le développement du secteur social et de l’infrastructure qu’elle a tellement besoin.

Un Pays Pauvre et Très Endetté, (PPTE) comme le Cameroun, doit repenser ses accords d’investissements et de la coopération. Comptant d’être un pays émergent en 2035, Cameroun doit s’impliquer dans les consultations adéquatés, inclusive et participative avec les OSC et le secteur privé au bénéfice de la population camerounais entier.

Plus des informations se trouvent dans le  rapport d’information intitulé ” Le Cameroun face à l’APE avec Union Européenne: menace ou opportunité?, un partenariat entre Prescriptor et la FES. Voici le lien——————————————————-

Previous

shares